fr
Select language
Gas fuel firefighting training in Greece. Photo: The Hellenic Volunteer Firefighters Association
10 Apr 2022

Rapport de la 7ème réunion de la commission des pompiers volontaires du CTIF

fr
Select language

I Introduction

  • Bref historique de la Commission et passage de la présidence
  • Souhait de se réunir deux fois par an afin de remplir les missions de la Commission
  • 11 pays présents

 

Federation Nationale, rance LetterheadF

 

II COVID-19 IMPACT SUR LES POMPIERS VOLONTAIRES

  • La pandémie est toujours en cours dans tous les pays : nécessité de discuter de la façon dont elle a affecté le travail des pompiers volontaires.

 

  • Pays-Bas : établit un aspect positif de la pandémie car beaucoup plus de personnes se sont retrouvées disponibles pour la caserne de pompiers (ne pouvaient pas aller à leur travail actuel). Cela les a aidés et les aide encore, même si les restrictions sont maintenant moins présentes.

 

  • La France : Le principal problème était de faire face aux services d'ambulance (car ils sont assurés par les pompiers) : nécessité d'adapter la procédure de transport d'urgence. Implication des volontaires dans les centres de vaccination et de dépistage : un défi qui a permis de promouvoir le volontariat chez les pompiers. Obligation actuelle pour un pompier (volontaire ou professionnel) d'être entièrement vacciné : a conduit à une diminution d'environ 3% des volontaires. Cependant, les services d'urgence ont réussi à faire face à la question du Covid, malgré le défi posé au volontariat.

 

  • Estonie : Impact de la pandémie sur les activités de prévention habituellement assurées par les volontaires.

 

  • Pologne : Souligne l'utilisation de dispositifs numériques pendant la pandémie et l'importance de continuer à utiliser ces dispositifs afin de devenir plus efficace dans la réponse d'urgence.

 

  • Finlande : Le nombre de jeunes participant au volontariat a diminué car les casernes de pompiers ont été fermées pendant la pandémie et, par conséquent, aucune activité éducative n'a été organisée pour les jeunes ; mais davantage d'adultes ont participé pour compléter le service de secours de base, ce qui a permis d'augmenter le nombre global de volontaires.

 

  • Slovénie : L'activité n'a pas été très affectée, même si leur système est basé sur le volontariat ; grand impact du COVID sur le secteur de l'éducation et de la formation, en particulier pour les volontaires et les jeunes. Ils veulent prendre des mesures supplémentaires pour pouvoir maintenir leurs activités à l'avenir et contrer une autre pandémie.

 

  • Discussion qui montre que le système de volontariat est efficace ; mais il est encore trop tôt pour tirer des conclusions car la pandémie est toujours en cours.

 

III DIRECTIVE SUR LE TEMPS DE TRAVAIL

  • Les sapeurs-pompiers français ont déjà lancé une initiative auprès de la Commission européenne concernant la protection du statut de volontaire ; la Fédération française des sapeurs-pompiers promeut une nouvelle directive sur l'engagement civique et le volontariat.

 

  • Opportunité de la Présidence française du Conseil de l'UE et intérêt du projet de conclusions de la Commission européenne sur la protection civile face au changement climatique qui souligne l'importance du volontariat.

 

  • Pas sur le champ d'application de la directive sur le temps de travail ; nécessité de maintenir et de protéger le volontariat. Face à la menace : nécessité de travailler ensemble et de sensibiliser la Commission et le Parlement aux effets secondaires.

 

  • Pays-Bas : Pas de différenciation entre les volontaires et les professionnels, ce qui est un problème pour le Parlement néerlandais ; tous les services d'incendie ont été interrogés et 50% des volontaires cesseraient leurs activités s'il devait y avoir une différenciation entre eux et les professionnels.

 

  • Pologne : il n'y a pas de réglementation concernant les volontaires alors qu'il en existe une pour les professionnels.

 

  • Finlande : idée de définir la lutte volontaire contre les incendies comme une activité publique qui pourrait être indemnisée comme une récompense et non comme un salaire ; pourrait aider à tracer la ligne entre la directive sur le travail et le volontariat.

 

Prochaine réunion : Durant les deux premières semaines d'octobre 2022, en Slovénie.

 

 

Participants :

Président Christoph Weltecke (Allemagne)

Christophe Marchal (France)

Finlande, Pologne, Grèce, Suède, Slovénie, Lituanie, Pays-Bas, Estonie et Autriche.

 

Crédit photo : (Ci-dessus) Formation à la lutte contre les incendies de gaz en Grèce. Photo : Association hellénique des pompiers volontaires