fr
Select language
Flags of countries participating at Delegates Assembly in Las Vegas 2018. Photo: Björn Ulfsson / CTIF
26 Nov 2019

Découvrez le coût de l'adhésion de votre pays au CTIF.

fr
Select language

Les frais d'adhésion au CTIF en tant que pays sont entièrement basés sur la population. Le graphique montre que les petits pays paient une cotisation très modeste pour devenir membres ordinaires du CTIF - tandis que les grands pays paient une cotisation annuelle très abordable.

Accéder au formulaire d'adhésion téléchargeable du CTIF

Flags CTIF member countries as of spring 2019

En 2017, l'assemblée des délégués du CTIF a décidé de modifier le mode de calcul des cotisations pour les membres nationaux (ordinaires). La raison en est qu'avant le changement de structure des cotisations, les pays à très forte population devaient payer des cotisations extraordinairement élevées. La décision a donc été prise de plafonner à 5000 euros la cotisation maximale qu'un pays pourrait avoir à payer.

Un rapide coup d'œil au graphique ci-dessous vous donnera une idée de ce que les différents pays paieraient s'ils adhéraient aujourd'hui.

Membership fees, a graph based on population

The above graph is en excerpt from the CTIF Financial Regulations form 2017, downloadable below. 

Le graphique ci-dessus montre que, par exemple, la Slovénie, un pays très actif au sein du CTIF, avec ses quelque 2 millions d'habitants, ne paie que 800 € pour son adhésion annuelle.

Un pays comme le Canada, qui n'est actuellement pas membre, ferait partie du groupe 8 avec ses quelque 38 millions d'habitants. Sa cotisation annuelle s'élèverait à 2 500 euros (soit environ 3 500 dollars canadiens).

L'Australie, avec ses 25 millions d'habitants, ferait partie du groupe 7 et sa cotisation nationale - en cas d'adhésion - serait de 2 000 euros par an.

LeRoyaume-Uni, qui compte environ 65 millions d'habitants, paie 3 500 €, soit moins de 3 000 livres sterling pour son adhésion.

LesÉtats-Unis, qui comptent près de 330 millions d'habitants, ne paient toujours que 5 000 € par an. La valeur du dollar américain et de l'euro étant presque égale, l'adhésion est donc très abordable et répartie sur chaque État membre des États-Unis, ce qui représente un montant très faible par État.

Si la Chine, qui compte plus d'un milliard d'habitants, devait adhérer, elle ne paierait toujours que 5 000 euros.

C'est exactement la même chose que ce que le Japon, par exemple, paie actuellement : Comme il s'agit d'un pays de 126 millions d'habitants, il fait partie du groupe 12 et paie 5 000 euros.

La Corée du Sud, membre récent, compte 51 millions d'habitants et paie donc selon le groupe 10, 3 500 €.

Accéder au formulaire d'adhésion téléchargeable du CTIF

Des tarifs abordables - une partie de la philosophie du CTIF pour une camaraderie mondiale par-delà les frontières

L'idée de cette nouvelle structure tarifaire est qu'aucun pays ne devrait avoir le sentiment de ne pas pouvoir adhérer au CTIF pour des raisons financières. Bien entendu, pour participer activement à l'assemblée des délégués et s'impliquer dans les commissions et les groupes de travail, chaque délégué doit s'acquitter de ses frais de déplacement et des autres coûts associés à sa participation. Toutefois, ces frais sont généralement pris en charge par l'employeur de chaque délégué, et pas nécessairement par son gouvernement.

Lorsqu'un pays adhère au CTIF en tant que membre ordinaireLes membres du CTIF sont bien entendu tenus de former uncomité national local duCTIF. Le Comité national est une organisation démocratique dont le président est élu. Cet organe national doit se réunir régulièrement pour discuter des questions d'actualité concernant son pays ou sa région, élire deux délégués nationaux pour représenter son pays à l'Assemblée des délégués chaque année et voter sur les questions soulevées à l'Assemblée des délégués.

Un comité national du CTIF dispose généralement de son propre budget, financé par une ou plusieurs organisations du pays membre.

Une fois membre ordinaire du CTIF, un pays peut désigner un nombre illimité de délégués qui peuvent ensuite demander à participer à une ou plusieurs commissions et groupes de travail du CTIF.

Le comité national d'un pays membre doit également communiquer avec le bureau du CTIF et le comité exécutif du CTIF, qui est l'organe élu chaque année lors de l'assemblée des délégués pour diriger le CTIF au quotidien.

Adhésion des entreprises et des particuliers :

Les entreprises peuvent également adhérer au CTIF. Leur adhésion est fixée à un montant forfaitaire de 800 €, quelle que soit la taille de l'entreprise. Ce type d'adhésion est appelé " membre associé " et donne le droit de demander à rejoindre les différentes commissions et groupes de travail du CTIF. Elle ne confère toutefois pas à l'entreprise ou à ses représentants le droit de voter pour le président, les vice-présidents et les autres questions présentées lors de l'assemblée annuelle des délégués. En revanche, elle donne aux entreprises une visibilité sur le site CTIF.org et le droit de participer à des manifestations.

Lespersonnes physiques peuvent également adhérer au CTIF. La cotisation pour ce type d'adhésion est fixée à 600 €. Les mêmes règles et restrictions s'appliquent aux membres individuels qu'aux membres associés. (voir ci-dessus)

Delegates´Assembly Opening Ceremony 2018 in Las Vegas. Photo: Björn Ulfsson, CTIF.

Delegates´Assembly Opening Ceremony 2018 in Las Vegas. Text & Photo: Björn Ulfsson, CTIF.

Accédez au formulaire d'adhésion téléchargeable du CTIF.