fr
Hydrogen Part1
01 Feb 2024

Le matériel de formation à l'intervention sur les véhicules à hydrogène HyResponder est désormais disponible sur CTIF.org

fr

Depuis des années, CTIF est impliqué dans un programme européen de formation des formateurs sur la réponse à l'hydrogène sur les véhicules, coordonné par l'Université d'Ulster en Irlande du Nord. Bien que nous continuions à collecter du matériel auprès des pays membres et à travailler à l'amélioration de ce portail éducatif, nous dévoilons maintenant ce matériel à nos membres pour le DA 2023.

Letemps, la distance, le coût personnelet les questions pratiques influencent le moment et la manière dont les pompiers peuvent bénéficier d'expériences pratiques dans des installations spécialement conçues à cet effet.

Ceci est particulièrement vrai pour les volontaires et ceux qui se trouvent dans des zones rurales ou éloignées. Nous nous sommes donc penchés sur les bases, comme certaines informations clés sur l'hydrogène, le gaz lui-même, les flammes produites et le risque d'explosion. Ces informations constituent la base des distances de sécurité et des voies d'approche, ainsi que des tactiques visant à minimiser l'impact d'une fuite ou d'un incendie et à permettre le sauvetage de toute victime.

Cette approche a été présentée sous la forme d'un cadre directement axé sur le premier intervenant, le pompier, qui peut arriver sur les lieux d'une situation d'urgence sans savoir au préalable qu'il assistera à un événement impliquant de l'hydrogène. Le cadre de formation peut être téléchargé gratuitement, de même que le matériel pédagogique, qui ont tous été élaborés par des personnes expérimentées dans le domaine de l'hydrogène et de la formation.

Accéder au matériel de formation

Regardez la vidéo ci-dessous pour en savoir plus sur le projet

La tâche HyResponder 5.5 vise à formuler des recommandations sur la reconnaissance paneuropéenne et la poursuite de la formation à la sécurité hydrogène pour les intervenants.

Elle a abordé cette question en examinant le développement de la formation destinée aux pompiers, un groupe clé de premiers intervenants, en examinant les activités entreprises par les membres du consortium qui ont développé des expériences et du matériel de "formation des formateurs" pour permettre aux institutions nationales de formation de développer leurs propres programmes.

La formation des pompiers en Europe, comme toutes les formations de première intervention, doit être capable et suffisamment flexible pour englober la grande diversité des dispositifs de première intervention d'urgence qui existent dans toute l'Europe.

Cette diversité, fondée sur les principes de subsidiarité, la législation des États membres et l'évolution historique et pratique des interventions d'urgence, limite considérablement les possibilités de normalisation de la formation, d'où l'approche utilisée pour rechercher et garantir des dispositions locales visant à développer et à promouvoir des normes de pratique acceptables en utilisant les résultats de la formation HyResponder.

L'objectif a donc été d'essayer de faire en sorte que la formation développée soit acceptée et adoptée par le plus grand nombre possible de premiers intervenants afin de contribuer à maintenir les acquis éducatifs de HyResponder et de garantir la comparabilité des pratiques pour favoriser l'interopérabilité dans les situations d'urgence liées à l'hydrogène.

Bien que cet élément du programme de travail du projet n'ait pas dû être réalisé avant le 36e mois, car l'activité de "formation des formateurs" était déjà en cours, il était important de saisir l'évolution de l'apprentissage et du matériel au fur et à mesure de leur création et de leur utilisation dans les projets pilotes.

Il a donc fallu assister à une formation pratique organisée pour former les formateurs de première intervention, suivre et discuter le programme au fur et à mesure de son développement, puis élaborer un cadre qui pourrait être adopté comme cours de base dans la formation à la sécurité hydrogène pour les pompiers de première intervention. Une fois élaboré, le cadre a été soumis à l'examen d'une série de partenaires qui étaient en train ou sur le point de dispenser une formation dans leur pays.

Le résultat a été une série d'actions interconnectées qui ont abouti à un cadre de formation lié à de multiples scénarios qui anticipent les situations d'urgence impliquant l'hydrogène.

Dans un premier temps, il a fallu

  • la différenciation et l'identification du matériel d'apprentissage et de sécurité pour aider les rôles spécifiques des intervenants (pompiers, chef d'équipe, commandant de l'incident et conseiller spécialisé) ;
  • la collecte, la préparation et la distribution d'un projet de cadre pour le rôle de pompier ;
  • l'observation de tactiques pratiques et la discussion avec des formateurs expérimentés autour du projet de cadre, ce qui a permis de le réviser et de le redistribuer ; et
  • l'examen et l'évaluation du cadre tel qu'il a été développé en vue de son adoption.

Le cadre dans sa forme finalisée a ensuite été promu auprès de la communauté mondiale des pompiers par le biais d'Internet avec des liens vers les partenaires nationaux qui ont mis en place ou ont l'intention de mettre en place des formations ou des événements de soutien qui encouragent l'utilisation de la plateforme électroniqueHyResponder et des matériels d'apprentissage développés au cours du projet, avec l'intention claire d'encourager l'adoption et d'assurer la pérennité du projet.

Cette approche est considérée comme essentielle, car elle reflète à la fois la responsabilité des administrations et les limites de la normalisation. La responsabilité des services d'incendie et d'urgence, de la protection civile, relève de la subsidiarité des États membres et peut, dans de nombreux pays européens et non européens, être dévolue aux municipalités ou agences régionales ou locales.

De même, les normes relatives à la formation doivent souvent être conformes aux procédures opérationnelles standard nationales, localisées et approuvées. Le processus d'obtention et de satisfaction de ces exigences diverses et définies en matière de vérification et d'assurance peut être à la fois long et très précis.

En conséquence de ces deux caractéristiques, il a été suggéré de promouvoir l'adoption et l'adaptation d'un cadre, plutôt que d'une norme formelle, comme étant le moyen le plus approprié d'introduire une méthodologie harmonisée. Cette approche est également soutenue, après évaluation du cadre de conception, par les formateurs expérimentés impliqués dans le projet.

Recommandation 1 : Adopter un cadre de formation pour garantir une adoption généralisée plutôt que de rechercher une norme européenne formelle.

Auteur principal : CTIF Dennis Davis